Accueil > Présentation du CPFB > Questions

Questions

1. Le C.P.F.B. organise-t-il de l’enseignement ou de la formation ?
Nous sommes clairement un centre d’enseignement même si les programmes d’études sont exprimés en termes d’unités de formation modulables, ce qui permet de mieux répondre aux besoins et aux possibilités d’un public d’adultes. La plupart des programmes s’inscrivent dans l’enseignement supérieur de type court qui est situé aux niveaux 5 et 6 du cadre européen des certifications.

2. En quoi l’enseignement dispensé est-il semblable ou différent des autres formes d’enseignement supérieur ?
Il s’agit d’enseignement supérieur de type court à visée professionnelle comme celui organisé par les Hautes Ecoles. Le décret du 14 novembre 2008 a instauré la
correspondance entre les diplômes de bacheliers délivrés par l’enseignement supérieur de promotion sociale de ceux délivrés par les Hautes Ecoles.

La manière de décliner les programmes est différente. Nous avons à faire à un public d’apprenants dont 75% est âgé de plus de 25 ans et a donc déjà une certaine expérience de vie, souvent une famille, un travail ou est en recherche d’emploi. La motivation des apprenants est différente, leurs questions et préoccupations aussi, leur expérience du terrain doit être valorisée.

Un encadrement plus personnalisé et le soutien du groupe sont importants pour des personnes qui doivent mener de front la reprise d’études, une vie professionnelle ou la
recherche d’emploi et divers engagements familiaux et autres.

3. Le C.PF.B. est un centre d’enseignement pour adultes. Alors, pourquoi y organisez-vous la Formation-relais©, destinée à de jeunes étudiants qui interrompent leurs études supérieures ?

Précisément parce que nous pensons que de tels étudiants doivent être considérés et se considérer davantage comme des adultes qui prennent leur « métier d’étudiant » au sérieux et qui construisent un projet en tenant compte de ce qu’ils veulent faire de leur vie, du type d’activité professionnelle, de style de vie et d’utilité à la société auxquels correspondra tel ou tel choix d’études. Il faut qu’ils soient conscients des changements d’attitude demandés notamment par le biais de la confrontation avec la réalité à travers les stages, les interviews de professionnels ou leur présentation devant un panel d’adultes qu’ils ne connaissent pas.

4. Qui dit enseignement dit retour à l’école ?

L’enseignement dispensé au C.P.F.B. se fonde sur le dossier pédagogique de chaque Unité de formation tel qu’approuvé par l’Autorité publique et inspectée par elle. Tout enseignement a aussi ses règles tant vis à vis du personnel que vis-à-vis des étudiants et ses contrôles. Ces derniers garantissent le niveau des études et la reconnaissance des diplôme par la Communauté française et à travers elle d’autres formes d’enseignements y compris dans les pays membres de l’Union européenne. Il faut donc être administrativement en ordre pour participer aux activités d’enseignement, être présent aux activités à raison de minimum 80% sauf raison valable écrite et approuvée par la Direction. Il est indispensable de présenter les épreuves certificatives à temps et à heure au risque de devoir se réinscrire au même module de formation l’année suivante.
Mais chacun est traité en adulte au C.P.F.B. : c’est une des options fondamentale de notre projet pédagogique et les chargés de cours y sont habitués. Nous attendons la même attitude de la part des apprenants, dans un contrat d’adulte à adulte, qu’il faut construire ensemble dès le début de ce retour aux études.